Le programme de la saison à venir est en ligne : concerts, spectacles Jeune Public, formations... découvrez la programmation de l'automne de la Scène de Musiques Actuelles du Val de Fensch !

Kaviar Special

+ Tequilasavate y su Hijo Bastardo

Concert Pop Garage Psyché

samedi 17 mars 2018
20H30

Tarif carte G+ : GRATUIT
Prévente : 6 €
Sur place : 11 €

Acheter un billet

Événement Facebook ↠  ICI 

Kaviar Special

Kaviar Special grandit entre garages, porcheries et longères loués pour y exprimer leur furieuse envie d'en découdre, de jouer vite, beaucoup et de préférence devant des gens. Et les bretons ne tardent pas à coller des suées à tout l'Hexagone : les Transmusicales de Rennes en 2015, Rock en Seine l’année suivante puis le festival Inrocks Lab sont les premiers révélateurs d'une chimie qui opère sur trois albums électriques. Dans le sillon du rock garage, psyché et surf, la bande envoie du fuzz à tout va avec le souci de préserver « une énergie adolescente » qui nous parcourt l'épiderme au bout de quelques minutes d'écoute.

Leur dernière réalisation, Vortex, sorti toujours sous la houlette de Howlin' Banana records, confirme le chemin parcouru et affirme l'identité du groupe au-delà de ses influences californiennes.

Force tranquille du chant, un brin rêveur, cascades guitaristiques d'intensités diverses, rythmique tout en maîtrise sont au menu de votre tête-à-tête avec Kaviar Special.

Si vous aimez : Ty Segall, Thee Oh Sees, Black Lips

DistributionVincent : guitare/chant / Léo : guitare/chant / Jeremy : batterie / Adrien : basse
Origine: Rennes / FR

www.kaviarspecial.bandcamp.com

+ Tequilasavate y su Hijo Bastardo

Wild, raw & voodoo rock'n'roll / Blues / Trash (Nancy Rock City / FR)

Tequilasavate One Dead Band apparaît en 2010 pour faire comme Beat-Man, Hasil Adkins, ou Haunted George, c’est-à-dire du rock’n’roll primitif, sauvage et décadent tout seul, mais comme un groupe. Après quelques concerts en solo, il est rejoint en 2011 par Mojitorangers, haltérophile brutal et incontrôlable à la guitare et le concept de garage punk y lucha libre est né. Après plusieurs disques et une tonne de concerts mémorables se finissant invariablement en pugilat, Mojitorangers arrête sa carrière suite au pont d'or que lui a fait le Cartel de Tijuana pour rejoindre ses rangs comme homme de main. Tequilasavate range son costume de luchador et après quelques mois à nouveau en solo et dans un costume de prêtre vaudou vaguement mexicain, il s'adjoint en 2016 les services de son fils bâtard : El Hijo Bastardo, tout droit revenu de la tombe pour envoûter les jeunes vierges par sa beauté magnétique et infernale...
Adeptes du DIY depuis l’enregistrement sur du matériel Lo-Fi jusqu’à la réalisation des pochettes d’album, des costumes ou des clips, Tequilasavate y su Hijo Bastardo développent un univers graphique peuplé de zombies, de loup garous, de burritos et de filles de joie sur fond de fête des morts mexicaine.
Un duo sauvage et inquiétant qui a déjà écumé les scènes françaises et européennes et qui vous fera danser jusqu’à la mort.

 

www.tequilasavate.bandcamp.com



LA PRESSE EN PARLE

LESINROCKS.COM

En écoute intégrale : Vortex, le nouvel album abrasif de Kaviar Special
Lire en ligne

SOURDOREILLE.NET

Kaviar Special et les cathédrales, un culte bien caché
Lire en ligne

×